Phaeton BooksPhaeton Books Phaeton Publishing Ltd., 28 Leeson Park, Dublin 6, Ireland
telephone: 00-353-1- 498 1893
email: phaeton[at]iol[dot]ie

 

 

 

 

 

Jenny Batlay

Jenny Batlay self-portraitThe artist and writer Jenny Batlay (PhD, Columbia University) was born in Montpellier in the South of France, and now lives in New York. She had her first exhibition at age 12 in Montpellier,and her second in Paris at the Galérie Marcel Bernheim when she was 14. She has mainly painted portraits, including those of Pablo Casals, Henri Mondor, violinists David Oistrakh and Yehudi Menuhin (whose portrait was in the collection of the late Elisabeth of Bavaria, Queen of Belgium), and of many actors and celebrities in Hollywood and New York and in France. She won first prize and the gold medal in portraiture at the 5me Grand Prix de Noël Jenny Batlay [Paris]Exhibition of Painting in Nice in 1968-69.
As well as providing many of the drawings of actresses and actors for French Cinema in Close-up she has contributed several of its written profiles (Charles Aznavour, Maurice Chevalier, Julie Depardieu, and Marie Dubas). Her article: ‘L'art du portrait dans Gil Blas: Effet d'esthétique à travers le mouvement,’ Studies on Voltaire, CXXIV, (1974) is included in the Bibliographie of ‘Études sur Gil Blas et Lesage’ (Journées d’agrégation, Paris III, 6 déc 2002); and she is preparing a book of essays on art, literature, and music.               
      [^^ Jenny Batlay self-portrait above]

portraits & reviews:

Maurice Chevalier with his portrait by Jenny Batlay

 


<<  MAURICE CHEVALIER A REÇU SON PORTRAIT FAIT PAR UNE MONTPELLIÉRAINE DE 14 ANS

Les artistes en bas âge sont à la mode. Aurons-nous, à Montpellier une Minou Drouet de la peinture ? A vrai dire, nous avons déjà eu l'occasion, à plusieurs reprises, de signaler le précoce talent d'une jeune Montpelliéraine, Jenny Batlay, actuellement âgée de 14 ans et qui peint depuis plus de quatre ans.
      Récemment, cette jeune artiste a peint le portrait de Maurice Chevalier. Sur notre photo, on voit Jenny Batlay offrant son oeuvre au grand Maurice, dans le jardin de sa villa de Marnes-la-Coquette. (Photo Interpress)

 

Une artiste peintre de 13 ans…   >>
Jenny Batlay with portrait of Yehudi Menuhin

 

Nous avons déjà eu l'occasion de signaller les qualités artistiques précoces de notre jeune concitoyenne Jenny Batlay. Agée de 13 ans Yehudi Menuhin portraità peine, elle a déjà exécuté de nombreux tableaux. À travers ceux qui tapissent les murs de sa chambre, on note sans doute une naïveté certaine d'expression – bien explicable d'ailleurs – mais aussi un sens de l'observation et des qualités de coloriste qui dénotent d'heureuses dispositions artistiques.
     Jenny Batlay s'intéresse tout particulièrement aux portraits. On la voit sur notre cliché mettant la dernière touche à un portrait du grand violoniste Yehudi Menuhin, qu'elle a reproduit avec beaucoup de vérité, de mémoire à la suite du concert qu'il a donné dans notre ville, il y a deux ans.   (Photo « Midi Libre »).
 

 


From:
 France-Amérique 5-11 décembre 1998  >>
Newspaper article: La vie imite-t-elle l'art?LE COURRIER DES ETATS-UNIS, New York

La vie imite-t-elle l'art ?  >>
Charles Aznavour inspire l'Américaine Jenny Batlay, qui vient de consacrer au chanteur français un second portrait. La toile reflète la nostalgie que l'artiste décèle dans les traits de son sujet sur scène.
     Certains artistes peignent le portrait du même modèle plusieurs fois au cours de leur vie. L'artiste française Jenny Batlay a peint Charles Aznavour pour la première fois à Beverly Hills, il y a une vingtaine d'années: un portrait remarquable qui a été exposé dans plusieurs galeries des deux côtés de l'Atlantique, et la dernière fois, chez Marylou's à New York. Ce portrait se trouve pour l'instant dans la collection de Ken Goldstein, à Manhattan.
     Au cours de la récente tournée américaine du chanteur français, et notamment de son récital à Broadway, l'artiste a réalisé un autre portrait où Charles Aznavour semble plus introverti, malgré l'animation chantante des couleurs et le mouvement des cheveux et dessourcils. Le regard un peu plus triste que dans le portrait précédent semble exprimer le souvenir, le regret et la nostalgie du chanteur hanté Charles Aznavour with his portrait by Jenny Batlaypar la fuite du temps, alors que le précédent exprimait franchement la confiance en soi et la joie de vivre qu'illustrent si bien ses premières chansons, telles « Je me voyais déjà… »
     Charles Aznavour a posé près du second portrait, et a pris, comme on levoit, l'expression que lui a donnée Jenny Batlay. Cette dernière, adore les chansons d'Aznavour mais préfère le voir sur scène qu'écouter simplement ses enregistrements, car selon elle, ses expressions de visage si complexes dans l'imitation des sentiments qu'elles expriment font partie du spectacle Batlay recommande même aux spectateurs de se munir de jumelles et « d'écouter » son visage en mème temps que sa voix. C'est ce qu'elle a fait.

Charles Aznavour pose en compagnie de l'artiste devant le portrait qu'a réalisé de lui Jenny Batlay.

 

Exceptional Authors and Artists !